Les photogaphies d'André Subirana à la Maison des arts Publiée le 11 janv. 2018

#
Exposition à partir du 12 janvier (vernissage à 18h30) au rez-de-chaussée de la Maison des arts...

Tous les jours dans la rue, sous nos yeux, il y a probablement une photographie à faire. Mais encore faut-il être là, attentif et suffisamment prompt pour la saisir dans l’instant...
André Subirana est un photographe « opportuniste », toujours dans l’expectative, à l’affût des situations les plus improbables. Refusant la mise en scène et les poses consenties, il ne peut pas plus que quiconque prévoir l’imprévisible, mais s’en accommode d’autant mieux qu’il s’y attend. Son art combine flair et acuité visuelle, malice et sagacité. Ses clichés offrent à voir l’infime point de rencontre où se croisent les catégories du pas-encore et du jamais-plus : ce moment favorable que les Grecs Anciens désignaient sous le doux nom de kairós.
À l’écouter il n’y est pas vraiment pour grand chose, il doit beaucoup au hasard, et la chance vient la plupart du temps récompenser sa grande patience. Sa patience, c’est celle d’un grand marcheur, d’un « arpenteur invétéré » comme il se qualifie lui-même. Mais l’arpenteur, on le sait bien, est aussi géomètre, et son cadrage judicieusement senti rejoint les lois de la composition si prisées des peintres épris du Nombre d’Or. La prise de vue est alors réussie, mais André Subirana ne s’en contente pas pour autant : sa meilleure photographie, c’est la prochaine.

Du 12 janvier au 15 février 2018 (vernissage le vendredi 12 janvier à 18h30)

Maison des arts de Bages – 8 rue des Remparts 11100 Bages
Entrée libre